2/3 des déplacements dans l’aire gapençaise sont réalisés en voiture,
1/3 environ s’effectuent à pied (principalement en ville), tandis que les trans- ports en commun et la pratique du vélo n’en représentent respectivement que 4 % et 1 % .

Pour nous, le développement des alternatives à la voiture est une priorité :

  • écologique : car les moteurs thermiques ont un impact fort sur la pollution,
  • économique : le coût annuel des déplacements « domicile - travail » en voiture peut atteindre plusieurs milliers d’euros pour un foyer,
  • de santé publique : quelques minutes quotidiennes d’exercice physique contribuent à la bonne santé ; la pollution de nos villes a de grandes conséquences, notamment pour les plus fragiles.

Prendre un vélo ou un bus ne doit plus être une contrainte ou un choix par défaut.

Faire du vélo un véritable mode de transport

L’utilisation du vélo ne doit plus être vue unique- ment comme un loisir mais comme un moyen de transport au même titre que les moyens motorisés. Nous développerons des itinéraires cyclables adaptés aux besoins de circulation du quotidien, en assurant leur continuité, en supprimant chicanes et plots et en incitant finan- cièrement par une aide municipale à l’achat de vélos et carrioles. Nous définirons des « sas vélos » aux carrefours avec feux tricolores permettant aux cyclistes de redémarrer plus facilement. Nous augmenterons le nombre de stationnements pour vélos, faciles d’accès, éclairés et sécurisés lorsque nécessaire.

Favoriser l’utilisation des trans- ports en commun en donnant envie de prendre le bus

Nous adapterons les horaires aux besoins (y compris pendant les vacances scolaires), faciliterons l’accès à l’information concernant les itinéraires et les horaires en temps réel, accentuerons le cadencement sur les parcours les plus utilisés, reverrons les parcours des bus en fonction du rythme de vie des Gapençais·es... Dans le cadre de l’intercommunalité nous maintiendrons le principe de gratuité d’accès aux bus.

Développer le covoiturage

Nous agirons à l’échelle intercommunale pour les déplacements domicile - travail. Nous développerons une application dédiée à cet usage et inciterons les entreprises et administrations à s’inscrire dans cette démarche. Nous installerons des arrêts de covoiturage à l’image de ceux des bus, répartis dans l’ensemble de la ville et dans toute l’intercommunalité. Les habitants pratiquant le covoiturage auront des avantages dédiés comme du temps de parking supplémentaire...

Faire des parkings relais des véritables pôles multimodaux

Nous rénoverons les parkings aux trois entrées de la ville. Nous y installerons des parkings à vélo sécurisés, (« vélo stations ») pour faciliter la combinaison vélo/voiture ou vélo/bus. Nous développerons également de nouveaux services comme le covoiturage ou la livraison des courses effectuées au centre-ville. Les itinéraires et les horaires des bus seront également revus pour que s’y garer soit une facilité.

Prévoir des modifications de la circulation à Gap

Au fur et à mesure de la réalisation de la rocade.