Agglomération : mobilités, être capables de prendre les devants, d’être force de proposition, d’être imaginatifs sans attendre.

Lors du Conseil communautaire de ce jeudi 17 septembre 2020, le groupe Ambitions pour Gap a tenté d’amener la majorité à réfléchir sur les mobilités de demain.

Alors que le président et son vice-président abordaient la question des abris vélos, nous avons demandé à initier une véritable stratégie pour faciliter le quotidien des habitants, tout en favorisant les mobilités douces, nécessaires pour l’avenir de notre planète.

Il s’agit d’un enjeu majeur qui ne peut plus attendre.

Pourtant, alors que nous proposions en bonne intelligence de participer à une réflexion commune et concertée, nous nous sommes heurtés à des postures politiciennes, des attaques personnelles ou encore des freins irrecevables.

Il nous a notamment été répondu : "le président ne veut pas élargir de réflexions tant que la subvention allouée par la région n'est pas stabilisée".

Ce que nous proposons, c’est une méthode bien différente. Nous pensons qu’il faut être capables, sur ce sujet, de prendre les devants, d’être force de proposition, d’être imaginatifs sans attendre.

C’est ainsi que nous concevons la construction d’une politique publique majeure comme celle des mobilités.